PV abusifs, radars, permis à points, entraves à la circulation, entraves au stationnement : 20 millions de « chauffards » se rebiffent !
 
Amnistie des PV !
Accueil

Présidentielles 2007

Présidentielles 2012

La pétition

Vitesse excessive, ou excès de limitation ?

Halte aux idées reçues !

10.000 vies épargnées ... Vous êtes sûrs ?

Les dangers de la tolérance zéro

Enlèvement crapuleux

M. de Villepin se réjouit ...

Haute-Perche : Un guet-apens parmi tant d'autres

Humour ... « strict » !
Effets et faits divers ...


Motards, scootards, bienvenue

Roulez bourré (monsieur le maire) !

0,2 g

120 km/h ... C’est pour l’€nvironn€m€nt, m’sieurs-dames !

Délinquance routière ...



L'Amnistie :
Jusqu’en 2002,
c’était un cadeau.
En 2007,
c’est un dû !

Chaque signature
compte



La lettre aux candidats
Les réponses des candidats
Leurs propos dans la presse
Leur attitude sur la route

Lettre ouverte à Mme. Ségolène Royal

Dimanche 22 avril :
L'heure du choix


Dimanche 6 mai :
L'heure du non-choix


Saisissez votre député !
Contre la tolérance zéro
Contre la récupération et l’utilisation détournée
des thèmes de la sécurité routière, de l’urbanisme et de l’environnement
Signez la pétition !

Contre le harcèlement des automobilistes,
Contre les sur-limitations de vitesse,
Contre les entraves à la circulation et au stationnement.

Valls, tu vas valser !

70 km/h sur le périf.
Ça y est. Ils l’ont fait !
Ils, avec un « s » ?
Valls, Delanoë, et toute la clique de psychopathes écolos qui collent la pression aux pouvoirs publics, nationaux ou locaux, pour engendrer toujours plus de brimades à l’encontre des automobilistes.
Main dans la main, sourire pervers aux lèvres, ils l’ont fait.
Et ils ne vont pas s’arrêter là :
Les routes nationales et départementales vont passer à 80.
Les autoroutes à 120.

A ce stade, on ne peut décemment plus parler de limitation de vitesse ... mais d’obligation de lenteur !
D’entraves. Au sens propre. Comme ces chaînes que l’on mettait aux chevilles des bagnards, des esclaves, pour les empêcher d’avancer, tout en les bousculant et en les frappant pour qu’ils avancent plus vite.


Le seul autre commentaire qui me vient à l’esprit est une grosse, grosse insulte.

Mais vous allez valser, tous autant que vous êtes.
On n’a pas viré Sarko pour se laisser emmerder par une bande de guignols et leur bien nommé capitaine de pédalo.
On n’a pas viré Sarko pour s’en prendre encore plus plein la gueule.

Alors maintenant réfléchissons un peu.
Les Français qui comme moi ont voté à gauche pour virer Sarko, vont-ils se retourner vers lui, pleurnicher en implorant son retour ?
Bien sûr que non.
Encore moins voudront-ils d’un sous-produit, genre Coppé ...
Quant à voter à nouveau à gauche ... ...
Vous voyez où je veux en venir ?

Les Français ne vont pas éternellement céder au chantage à la démocratie, au chantage d’une démocratie qui, de fait, n’existe plus depuis longtemps.

Valls, Taubira, Peillon, Cahusac, et ce pauvre malheureux Hollande : Voilà les responsables de l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la république en 2017.
On prend les paris ?

Dans trente ans, avec trente ans de retard, donc, des historiens reprendront ces éléments, et quelques autres, - comme l’incapacité du pouvoir à faire respecter la laïcité -, dans leur analyse de la montée de l’extrême droite en France ...

Avec trente ans de retard.
Antoine Vermeersch, 11/01/14



Hello !

Apparemment, ça bouge ! On se réveille !
Je ne suis plus seul à me débattre contre la propagande des pouvoirs publics.
Aujourd’hui, une pétition circule, à l’initiative de l’association « Ligue de Défense des Conducteurs ». Je vous invite à la signer et à en faire une très large diffusion :
Non à la baisse des limitations de vitesse

Nous sommes près de 40 millions d’automobilistes.
40 millions d’automobilistes exaspérés par l’utilisation abusive des radars, à des fins évidentes de fiscalité.
40 millions d’automobilistes exaspérés par la réduction du nombre des files de circulation dans la plupart des grandes villes.
40 millions d’automobilistes exaspérés par la suppression des places de stationnement, sous les prétextes les plus farfelus.
40 millions d’automobilistes excédés de jouer à saute-mouton sur des ralentisseurs agressifs qui nous bousillent le dos et bousillent nos voitures, même lorsqu’on les franchit à 10 km/h !

40 millions : C’est une majorité.
Ensemble, nous pouvons réduire au silence cette poignée de psychopathes autophobes, le plus souvent militants écologistes, infiltrés dans toutes les commissions, tant au niveau national que local, et qui depuis plus de 10 ans soufflent aux différents gouvernements les arguments de leur répression.
Non à la baisse des limitations de vitesse
C’est maintenant ! Après, il sera trop tard.

Bonne journée !
J’allais ajouter « soyez prudents ».
Je préfère dire « ne vous faites pas choper connement ! ».

Antoine Vermeersch, 10/10/13

Nouvelles brimades en vue pour les automobilistes ...

Nouvelles brimades en vue pour les automobilistes, et nouveau racket fiscal des pouvoirs publics, avec l’apparition de huit nouveaux radars sur le périph concomitamment à une baisse de la vitesse de 80 à 70 km/h.
Le tout en dépit d'une diminution de 15,1 % du nombre des morts sur les routes au premier semestre 2013 par rapport à la même période en 2012.
Sécurité routière : le nombre de morts a baissé de 15,1% au premier semestre

Et les écolos de ressortir pour l’occasion leur vieux phantasme de réduire encore la vitesse sur l’ensemble des routes et autoroutes du pays.
Valls veut faire freiner les automobilistes

Tout comme depuis l’arrivée de Sarko au ministère de l’intérieur en 2002, ce sont les petits dépassements de la vitesse autorisée qui seront le plus largement sanctionnés, c'est-à-dire ceux qui n’ont rien à voir avec l’accidentologie ou la délinquance routière.
Nous sommes 36 millions d’automobilistes.
Plus de 80 millions (!) de points retirés entre 2002 et 2011, soit plus de 2 points par automobiliste en moyenne.
Et près de 650.000 permis ont été annulés sur la même période.
Une véritable persécution.
Alors même qu’il est désormais établi que c’est la somnolence qui est la première cause de mortalité sur autoroute, somnolence due en partie, précisément, à l’allongement des temps de trajets, elle-même consécutive à la tolérance zéro et à l’application stricte des limitations de vitesse.
La somnolence au volant a fait 800 morts en 2012
On met aujourd’hui six heures pour venir à bout d’un parcours que l’on effectuait en cinq heures il y a quelques années. Cette heure de plus est souvent l’heure de trop.

Voilà six ans que je me bats, au travers de ce site où je dénonce la propagande des pouvoirs publics.
Aujourd’hui, à l’annonce de ces nouvelles mesures, je ne trouve qu’un seul mot, un seul : Salauds !
Antoine Vermeersch, 12/07/13

Présidentielles 2012
Avant que vous ne partiez, monsieur Sarkozy ...

Avant que vous ne partiez, monsieur Sarkozy, je tiens à vous dire à quel point je suis fier.
Fier d’avoir créé ce site dès février 2007.
Fier d’avoir été parmi les tout premiers, et pendant longtemps parmi les seuls à combattre ouvertement votre politique de harcèlement des automobilistes, à combattre l’abrogation de l’amnistie républicaine, à dénoncer votre tolérance zéro, à vous rendre vos injures, à vous faire ravaler vos mensonges.

Fier qu'en à peine trois mois, alors que le site naissant ne disposait sur le web que d'une visibilité réduite, la pétition en faveur de l'amnistie ait recueilli plus de 4000 signatures.
Fier que depuis, alors que l'amnistie n'est plus d'actualité, elle en ait recueilli 4000 autres.

Depuis votre accession au pouvoir, en 2002, via le ministère de l’Intérieur à partir duquel vous tiriez déjà les manettes de l’Etat, vous ne nous aurez prouvé qu’une chose : C’est qu’avec des méthodes nazies, on pouvait obtenir des résultats flatteurs.
Flatteurs, seulement.

85% des dépassements de la vitesse autorisée sont inférieurs à 20 km/h et n’ont jamais rien eu à voir avec l’accidentologie.
Nous le savons.
Vous le savez depuis longtemps.
En 2007, soit 5 ans après la mise en place de votre politique de tolérance zéro, 20 millions d’automobilistes (sur 36 !) avaient déjà perdu au moins un point de leur permis de conduire.

Vous le saviez et cependant, tel un instituteur pervers qui aurait pertinemment repéré les trois ou quatre fauteurs de trouble de sa classe, mais préfèrerait, par sadisme, recourir à la punition générale, gardant ainsi l’ensemble de sa classe sous l’emprise jubilatoire de son autoritarisme, vous avez choisi de persister dans une répression délibérément injuste, volontairement démesurée.

En prenant en otages 36 millions d’automobilistes, en les sanctionnant pour des infractions le plus souvent mineures, parfois même honteusement créées de toute pièce, en tirant dans le tas, vous avez effectivement, au passage, heureusement, attrapé quelques véritables chauffards, et infléchi un peu le nombre des morts sur la route.
Par une politique ciblée vous auriez obtenu le même résultat.
Mais vous avez préféré, sur la route comme dans d’autres domaines, la terreur et l’injustice.
Le nombre des morts sur la route était en diminution constante et significative, pour ne pas dire en chute libre, depuis la fin des années 70.

Nombre de personnes tuées par milliard de kilomètres parcourus
© Sécurité Routière 2005 - Accidentologie 2005

Le clou était bien engagé. Il suffisait de l’enfoncer. Mais vous n’avez pas pu vous empêcher de prendre une masse, pour l’enfoncer, et vous avez défoncé le mur avec ... Ruinant ainsi tout le travail de vos prédécesseurs et la crédibilité des campagnes de la Sécurité routière.

Plus de 80 millions (!) de points retirés depuis 2002.
Près de 650.000 permis annulés.
Point après point, combien de conducteurs paisibles, crédités du bonus maximum auprès de leur assurance, étrangers à toute forme de délinquance routière, se sont retrouvés soudain privés de la possibilité de se déplacer, dans un monde où l’on ne peut pas vivre sans se déplacer ?

L’inconvénient des boomerangs, monsieur Sarkozy, c’est qu’ils finissent toujours par revenir à leur expéditeur, chargés de cent fois plus de haine que celle avec laquelle ils ont été lancés.

Il est l’heure, monsieur Sarkozy.
Adieu.
Partez loin et ne revenez jamais.

Antoine Vermeersch, 15/04/12

Joué-lès-Tours, lundi 30 mai ...

Joué-lès-Tours, lundi 30 mai. Un chauffard perd le contrôle de son véhicule et percute un groupe de 23 enfants.
Une petite fille meurt sur le coup. Douze autres enfants sont blessés, dont sept grièvement.
L’un d’entre eux est toujours entre la vie et la mort.

Voilà l’information telle que nous ne l’avons lue dans aucun journal, aucun magazine, sur aucun site Internet, aucun blog.
Pourquoi ?
Parce que le chauffard en question est un gendarme.

Pourquoi soudain autant de prévenance ?
Pourquoi soudain autant de retenue ?

Où est-elle, ce matin, la verve de nos hommes politiques et de nos journalistes, habituellement si prompts à nous sauter à la gorge, à nous traiter pour la moindre vétille, de délinquants, de chauffards et d’assassins ?
Le délinquant est un gendarme, alors, respect pour le délinquant ?
Le chauffard est un gendarme, alors, respect pour le chauffard ?
L’assassin est un gendarme, alors, respect pour l’assassin ?

Plus personne, soudain, ne connaît le mot carnage ?
Plus personne, soudain, ne connaît le mot massacre ?

Où est-elle, ce matin, la hargne intarissable des associations de paranoïaques de la sécurité routière par la faute de qui nous subissons depuis 2002, une vague de répression et de harcèlement sans précédent ?
Pleurnichent-elles avec le ministre sur ce « regrettable accident » ?

On met en avant que le chauffard est effondré, que l’assassin est lui-même père de famille.
Le fait-on lorsque l’auteur d’un accident est un conducteur lambda ?
Non.
On l’enfonce.
On lui fait bouffer sa merde.
A la petite cuillère.

Là au contraire, pour blanchir le gendarme chauffard, le gendarme assassin, le préfet invoque une « flaque d’huile », hypothèse immédiatement et énergiquement démentie par les riverains et le maire de Joué-lès-Tours, indignés.
Le préfet sera-t-il poursuivi pour faux témoignage ? Pour complicité d’assassinat ?
Une flaque d’huile. Et puis quoi encore ?
Pourquoi pas, pendant qu’on y est, accuser l’un des gamins d’avoir joué avec un miroir et ébloui le pauvre gendarme ? Hein, qu’en dites-vous, monsieur le préfet ?

Du coup, de telles balivernes jettent un doute y compris sur les tests d’alcoolémie.
Quel crédit accorder à des examens pratiqués par des autorités dont le reflexe premier est de couvrir coûte que coûte l’un des leurs ?

Au faîte, on nous assure qu’il n’était ni ivre, ni drogué.
Mais on ne nous parle pas de son téléphone portable. Oups, un oubli ?

Autre mensonge flagrant : Le véhicule aurait roulé à 30 ou 40 km/h.
La distance de freinage pour un véhicule roulant à 40 km/h est de 10 mètres.
10 mètres, c’est beaucoup plus court que les traces laissées sur la chaussée par le véhicule de gendarmerie, visibles sur toutes les photos publiées dans la presse, et notamment celle-ci, empruntée à L'Express :


© Alain Jocard / AFP

Avec des traces nettes d’une vingtaine de mètres au moins sur la chaussée, après avoir percuté le trottoir, puis un poteau indicateur, puis, quatre mètres plus loin, le solide tuteur d'un arbrisseau, un véhicule roulant à 30 ou 40 km/h se serait arrêté.
Bien avant de faucher le groupe d’enfants et de finir sa course dans le grillage d’une clôture.
Rappelons que deux des enfants étaient littéralement sous le véhicule, selon les tous premiers témoins qui les ont dégagés. France Soir
L’un d’entre eux rapporte que « les enfants qui n'étaient pas blessés m'ont dit qu'ils ont entendu les pneus crisser quand la camionnette était sur le rond-point ». France Soir
De toute évidence, le gendarme chauffard, le gendarme assassin roulait beaucoup plus vite qu’il ne le prétend.

Autre chose qui ne colle pas. Le procureur a précisé ce matin que le véhicule « a heurté le trottoir, provoquant une perte de contrôle ». L'Express
Or, on le voit très distinctement sur l’image en suivant la trajectoire sur le sol : Le trottoir a été percuté après, bien après la perte de contrôle du véhicule.

« Qu'on ne nous dise pas de conneries », demandait hier soir le père de l'une des victimes ...
C'est plutôt mal barré.

Question subsidiaire : A combien d’automobilistes sans histoire, ce gendarme chauffard, ce gendarme assassin, a-t-il retiré de points de permis depuis 2002 dans le cadre de la tolérance zéro ?

Antoine Vermeersch, 31/05/11

Contre la tolérance zéro
Contre la récupération et l’utilisation détournée
des thèmes de la sécurité routière, de l’urbanisme et de l’environnement
Signez la pétition !

Amendement Fouché : Un pansement de plus sur la jambe de bois

Le Sénat a adopté vendredi 10 septembre (2010), contre l'avis du gouvernement, un amendement dans le cadre du projet de loi sur la sécurité Loppsi 2 qui réduit les délais nécessaires pour reconstituer les points perdus sur les permis de conduire.

Il faut désormais six mois sans infraction pour récupérer un point perdu, au lieu d’un an auparavant, et un an sans infraction pour retrouver l'intégralité de ses points, au lieu de trois auparavant.
Google hosted news
Argus auto
20 minutes

Même si cette mesure apporte un remède ponctuel à la catastrophe sociale générée par la « tolérance zéro » chère à quelques fanatiques, le fait qu’il ne faille plus que six mois pour récupérer un point que l’on nous a volé, ne nous fera pas perdre de vue qu’il nous a été volé.

Ce que je voudrais (enfin) faire comprendre à nos chers énarques, ministres, députés, sénateurs, préfets, c’est que le système des radars, qui a été voulu par une majorité de Français, sera violemment rejeté par cette même majorité de Français tant qu’il sera basé sur l’injustice et le mensonge, tant qu’il sera piloté par des intérêts privés ou fiscalistes, ou par le lobbying intensif d’associations hargneuses.
Prendre prétexte que certains mettaient en péril la vie de leurs concitoyens en roulant à des vitesses manifestement excessives, pour sanctionner l’ensemble d’une population, est une injustice fondamentale, de ces injustices flagrantes qui sonnent comme une injure, comme une gifle, et que le Peuple n’oublie pas. Et ne pardonne pas.
Depuis 2002, et l’arrivée au ministère de l’Intérieur de ce sinistre individu qui n'a eu de cesse, dans tous les domaines, de taper sur la gueule de ses concitoyens, ce sont près de 70 millions ... SOIXANTE DIX MILLIONS !!! de points qui ont été retirés, la plupart pour des dépassements mineurs de la vitesse autorisée.

Vous êtes capables, messieurs, de concevoir des radars à infrarouge, invisibles puisqu’ils ne flashent pas, vous êtes capables de concevoir des radars qui calculent la moyenne d’un automobiliste pour déjouer ceux qui se sont équipés de détecteurs leur permettant de ralentir ponctuellement à l’approche d’un point de contrôle, ne nous racontez pas que vous ne seriez pas capables, si vous étiez un tant soit peu honnêtes, de concevoir des radars capables de détecter la densité de la circulation, et de se déclencher à une vitesse un peu plus élevée lorsque les conditions de circulation sont optimales.

Tant que vous prétendrez que les véhicules en circulation à l’heure actuelle ne sont pas capables de rouler à la même vitesse que les véhicules qui circulaient en 1973, voici bientôt 40 ans (!), c'est à dire à 150 km/h sur autoroute (130 + 20 km/h de tolérance due à l’imprécision des radars de l’époque), tant que vous affirmerez que c’est « pour notre sécurité » que vous nous flashez à 90 sur un périph désert à 2 heures du matin, vous ne ferez rien d’autre que vous couvrir de ridicule, jeter le discrédit sur vos campagnes de prévention, et attiser la colère de vos concitoyens.

Antoine Vermeersch, 14/09/10

Cadeau : Un vélo sur ton capot !

La nouveauté 2009-2010 en matière de harcèlement des automobilistes, c'est ça :



Et surtout, monsieur le juge, nous sommes bien d'accord, pas de pitié pour ce salopard d'automobiliste qui a obstinément refusé de mettre sa voiture dans sa poche quand il s'est retrouvé face au cycliste qui roulait paisiblement en sens interdit au milieu de la route, comme les pouvoirs publics l'y avaient invité.

Antoine Vermeersch, 09/07/10

La devise en trois points de nos tortionnaires

-  Rendre pratiquement impossible le fait de se passer d'une voiture
-  Rendre pratiquement impossible le fait de rouler avec
-  Rendre pratiquement impossible le fait de la stationner quelque part

Antoine Vermeersch, 02/02/11

Contre la tolérance zéro
Contre la récupération et l’utilisation détournée
des thèmes de la sécurité routière, de l’urbanisme et de l’environnement
Signez la pétition !


Auto Plus : Les radars hors la loi
Auto Plus s'est procuré un rapport confidentiel du ministère de l'Intérieur qui dénonce de multiples erreurs d'utilisation des radars, avec à la clé, des PV illégaux.
Auto Plus : Les radars hors la loi

Il savait que beaucoup de PV étaient injustifiés.
Il pouvait les amnistier.
Il ne l’a pas fait.

Il a voulu qu'on paye ...
Il le paiera.


Dossier Webcarcenter
Avec 128.000 permis annulés depuis 2002 et plus de 7 millions de points retirés pour la seule année 2005, les automobilistes français subissent la plus forte vague de répression jamais orchestrée en matière de sécurité routière.
Webcarcenter : Le dossier


Web-Automobile.com
Forum automobile francophone toutes marques.
Web-Automobile.com


GT Liens
Annuaire des sites sur l'automobile.
GT Liens